Mes 4 meilleures mésaventures de voyage

26 janvier 2020Louisa

J’ai la sensation qu’avoir des mésaventures en voyage est monnaie courante. Tant que ces mésaventures ne sont pas graves, je trouve qu’il est sympa de les noter et de se dire qu’on en rigolera plus tard. Personnellement j’en ai quelques unes des anecdotes de voyage de ce style là. Heureusement pour moi, je n’ai jamais de mésaventure grave, de blessure, maladie, vol ou perte de documents précieux. Et si sur le coup j’ai rarement ri, que j’ai eu peur, été anxieuse ou énervée, avec un peu de recul je dois dire que ce sont des souvenirs que je chéris particulièrement. Alors aujourd’hui j’ai décidé de vous raconter quatre de mes meilleures mésaventures de voyage. 

Moscou et une arrivée chaotique en auberge de jeunesse

La première de mes mésaventures de voyage prend place à Moscou en 2016, durant mon deuxième voyage solo. Le voyage commence avec quelques mésaventures habituelles de type : problèmes d’obtention de visa, avion retardé, train pour le centre ville loupé. J’arrive à mon auberge vers minuit, heureusement elle est ouverte. Je me présente à l’accueil, très rapidement un jeune homme arrive. Il n’a pas l’air de bien maitriser l’anglais. Mes connaissances en russes se résument à savoir déchiffrer l’alphabet juste assez bien pour m’orienter dans le métro. Il me demande mon passeport, je comprends qu’il doit vérifier mon visa, puisque l’auberge est l’adresse que j’ai référencé auprès des autorités.

Il fronce les sourcils, part, revient, refronce les sourcils. Bon. Il essaye de parler anglais. Peu concluant. Je demande s’il y a un problème, car je sens qu’il y en a un. Il a l’air de faire comprendre que oui, me redemande si je parle russe. Il a l’air de plus en plus préoccupé. Et moi je m’imagine devoir quitter l’auberge et trouver un autre endroit où dormir. J’essaye de ne pas paraître décontenancée, je souris. Finalement il relève la tête et me tend mon passeport et la clé de ma chambre en disant “ok”. On dirait que le problème n’est pas résolu mais j’ai un lit où dormir. Je ne saurais jamais quel été le problème, mis à part peut être un problème de communication.

  • Leçon retenue : la prochaine fois j’aurais internet sur mon téléphone (eh oui à l’époque le roaming n’existait pas encore) et je dégainerai Google Traduction plus vite que mon ombre !

mésaventure moscou

Le Cambodge et la pluie qui ne s’arrête jamais

Des mésaventures liées à la météo c’est commun mais elles sont bien souvent frustrantes au plus haut point. Ca a été le cas pour moi quand je voyageais en mode backpack avec une copine au Cambodge. Nous avions prévu de passer près de 6 jours dans le sud du Cambodge entre Kep et Kampot. Nous avions repéré pleins de spots et de choses à faire. Malheureusement, une tempête venue des Philippines associée à la saison des pluies, a chamboulé tous nos projets. Nous avons finalement passé juste une journée à Kampot, puis une à Kep. Il a fallu refaire tous nos plans et notre itinéraire pour la suite du voyage.

  • Leçon retenue : continuer à ne pas réserver tout à l’avance pour être flexible et réussir à faire face aux imprévus sans trop de stress et de frustration. Ne pas se laisser déprimer par la météo !

mésaventures cambodge

Le Vietnam et le taxi à 3h du matin

Après une arrivée à Sapa à 3h30 du matin au lieu de 7h, nous décidons de nous rendre à notre guesthouse. On est en plein décalage horaire et on aimerait finir notre nuit. Dehors il pleut, il fait nuit noire, et on a vu sur Google Maps que l’hôtel était à plus de 2km de là où le bus nous a déposées. Des taxi passent, on essaye d’en héler : sans succès. Sur une place, des Vietnamiens boivent des bières. On s’approche, ils s’approchent. Ils ont l’air d’être fortement alcoolisés, on n’est pas rassurées. Ils nous font comprendre qu’ils vont nous appeler un taxi. De moins en moins rassurées mais au pied du mur on accepte. En gardant en tête toutes les histoires que l’on avait entendues sur les taxis et l’Asie

Quand le taxi arrive, nous mettons nos affaires dans le coffre et nous montons. Je décide de suivre le trajet sur Maps. J’avais enregistré la position de la guesthouse et je voulais vérifier que nous allions au bon endroit. Et là, problème. Le taxi va en sens inverse. La panique monte. On lui remontre trois fois l’adresse en disant qu’il va au mauvais endroit. Mais rien à faire, il persiste. Nous finissons par arriver devant un hôtel, qui porte le même nom que le notre. Il est fermé. Mon acolyte descend de la voiture pour aller toquer. Moi je reste dans la voiture. Finalement les gérants de l’hôtel arrivent, on est au bon endroit. L’adresse était mal référencée dans Google Maps. Plus de peur que de mal, mais pour la première nuit de notre vie en Asie, ça faisait beaucoup d’émotions.

  • Leçon retenue : continuer à acheter une carte SIM, pour pouvoir suivre son trajet sur Google Maps et appeler de l’aide si besoin. Toujours vérifier l’adresse de l’auberge autre part que sur Google Maps… histoire d’être sûre qu’on ne se trompe pas. Et ne pas paniquer trop vite ?

Stockholm et le ferry qui ne passe pas

Cette dernière mésaventure de voyage m’est arrivée après une journée idyllique dans l’archipel de Stockholm. J’avais passé l’après-midi sur Grinda, une île inhabitée de l’archipel de la capitale suédoise. Comme il y avait presque 3h pour rentrer j’avais prévu de prendre un ferry vers 18h. Malheureusement ce ferry ne passait pas. Il faisait beau et chaud je n’avais qu’un débardeur et un petit gilet, plus à manger et presque plus à boire. A la tombée de la nuit, les moustiques ont commencé à attaquer mais j’ai malgré tout pu assister à un magnifique coucher de soleil. J’aurais été vraiment inquiète si j’avais été seule à attendre le ferry, heureusement nous étions plusieurs dans la même situation. Après plus d’une heure et demie d’attente, un ferry est arrivé et j’ai pu retrouver Stockholm. Sauvée, pas besoin de dormir à la belle étoile sur une île déserte suédoise.

  • Leçon retenue : ne pas se dire qu’on va prendre le dernier ferry. Opter pour l’avant-dernier, histoire d’avoir un dernier plan de secours. Et évidemment, savoir trouver de la beauté dans l’adversité…

mésaventures de voyage stockholm

 

Et vous, quelles sont vos meilleures mésaventures de voyage ?

mésaventures de voyage pinterest mésaventures voyages mésaventures voyages

Comments (1)

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article précédent

10 activités hivernales incontournables au Québec

10 activités hivernales incontournables au Québéc

19 janvier 2020

Article suivant

tour du monde

En 2020, je pars en tour du monde

2 février 2020