Conseils pratiques pour préparer son voyage au Cambodge

12 avril 2020Louisa

Vous préparez un voyage au Cambodge et avez besoin de conseils pratiques ? Vous êtes au bon endroit. Après presque un mois passé à sillonner le pays, je suis prête à vous conseiller à mon tour. Billets d’avion, visa, vaccins, assurance, équipement, ce que j’ai aimé et moins aimé : vous aurez les réponses à toutes vos questions. Et s’il en reste encore, n’hésitez pas à me demander en commentaire, j’y répondrai avec plaisir !

☞ Lire aussi : Itinéraire pour un voyage au Cambodge

Comment trouver des billets d’avion pas chers ?

Le conseil numéro un pour trouver des billets d’avion les moins chers est et restera : comparer. Mais il faut également penser ensuite à réserver sur le site de la compagnie directement. C’est mieux en cas de problème, mais vous éviterez aussi de payer des frais supplémentaires. Pensez si vous le pouvez, à partir et à revenir dans la semaine. Le mardi est un bon jour de départ, il est généralement moins cher de partir ce jour là. Par exemple, pour ce voyage, je suis partie un jeudi et je suis revenue un mardi matin.

Je ne sais pour quelle raison, les billets d’avion en direction du Cambodge sont souvent très chers. J’ai donc choisi de prendre un billet A/R Paris-Bangkok. Depuis Bangkok, il est relativement facile et assez peu cher de rejoindre le Cambodge, plus précisément Siem Reap, en bus ou en avion. Même si le passage de la frontière à Poipet dans ce sens là peut parfois être compliqué. Pensez aussi à regarder les vols pour Ho Chi Minh, d’où vous pourrez rejoindre Phnom Penh en quelques heures de bus également.

☞ Article à venir : Traverser la frontière terrestre Cambodge-Thaïlande

billets d'avion cambodge

Quels vaccins faire ?

Si aucun vaccin n’est obligatoire j’en ai quand même fait quelques uns pour ce voyage. J’avais fait l’hépatite A et la typhoïde pour mon voyage au Vietnam deux ans avant. Donc j’ai fait les rappels nécessaires, après ceux là, les vaccins font effet à vie. Pour le Cambodge, j’ai fait le vaccin contre la rage. J’avais peur qu’il y ai beaucoup de chiens errants, et même en les évitant au maximum, un accident peut arriver. Le Cambodge n’étant pas un des meilleurs pays au niveau médical, je préférais prendre mes précautions : la rage c’est extrêmement dangereux. 

Je n’ai pas pris de traitement anti-paludisme. Attention cependant, certaines zones du Cambodge sont à risque pour cette maladie. Si vous projetez de séjourner longtemps dans le Mondolkiri par exemple, il sera peut-être intéressant d’envisager de prendre un traitement préventif. Pour ce voyage, je n’ai pas fait l’encéphalite japonaise, mais de nombreux.ses voyageur.seuse.s le font. Je le ferai probablement quand j’irai passer plusieurs mois en Asie. Parfois, il vaut mieux être prudent.

Ai-je besoin d’un visa ?

Sans détour, la réponse est : oui. Tout le monde a besoin d’un visa pour entrer au Cambodge, peu importe la durée du séjour. Le visa coûte 36$ et est valable 30 jours. Vous pourrez le faire en ligne ou sur place en arrivant. Attention : vérifiez que votre passeport est bien valable 6 mois après votre voyage. 

visa cambodge

Dois-je prendre une assurance voyage ?

Pour la première fois de ma vie, j’ai pris une assurance voyage pour partir un mois au Cambodge. Après avoir lu de nombreux articles sur le pays et ses infrastructures médicales, j’ai compris rapidement que si j’avais un problème on m’enverrai directement à Bangkok (puis en France) et que ça pouvait me coûter très cher. J’ai donc opté pour l’assurance Globe Partner de ACS. Et je vous conseille vivement de prendre une assurance voyage également, même si on pense qu’elle ne sert à rien, elle peut s’avérer indispensable !

Que mettre dans mon sac à dos ?

Pour un voyage d’un mois j’avais dans mon sac à dos (50L) :

  • 8 culottes
  • 8 paires de chaussettes
  • 2 soutiens-gorge + 1 de sport
  • 2 pantalons légers (dont un sur moi)
  • 1 sweat-shirt (sur moi pour le voyage)
  • 2 maillots de bain
  • 1 paire de sandales (très fines et vieilles, abandonnées sur place en cours de route)
  • 1 paire de tong
  • 2 paires de basket (une légère de ville que j’avais sur moi pour voyager, abandonnée en cours de route + une paire pour les randos)
  • 4 teeshirt à manches courtes (dont 1 sur moi)
  • 1 robe
  • 1 combishort
  • 3 shorts
  • 1 pyjama (1 teeshirt léger à manches longes contre les moustiques + 1 débardeur + 1 short)
  • 4 débardeurs 
  • 1 écharpe
  • 2 serviettes en microfibres

sac à dos cambodge

Dans ma trousse de toilette et trousse à pharmacie :

  • shampoing
  • après-shampoing
  • gel douche
  • dentifrice
  • brosse à dents
  • déodorant bille
  • rasoir
  • pince à épiler
  • anti-moustique 
  • 3 cottons démaquillants réutilisables
  • 2 paquets de mouchoirs
  • 1 boîte de pansements
  • quelques sachets de smecta
  • 1 boîte de Doliprane 1000
  • de la crème solaire indice 50
  • 1 plaquette de cachets pour purifier l’eau
  • du baume du tigre
  • Ercéfuryl (contre la diarrhée)
  • Amoxicilline (en cas de fièvre)
  • 1 couverture de survie
  • 1 antiseptique

trousse de toilette pharmacie

Comment on circule au Cambodge ?

Vélo, bateau, tuktuk, bus, minibus, scooter, 4×4, au Cambodge, on a tout testé (sauf le train). En bref, il est relativement facile de se déplacer au Cambodge, comme presque partout en Asie du sud-est. Mais tenez vous prêt.e.s à affronter quelques imprévus et aventures tout de même.

Les vélos

Les locations à la journée aux temples d’Angkor, à Battambang, Kep, Kratie ou Kampot coûtent toutes entre 1 et 5 dollars, ce n’est donc pas une ruine. Il faudra souvent laisser votre passeport (négociez pour laisser une carte vitale ou CNI) et le nom de votre hôtel, mais ne vous faites pas de souci, vous récupérerez tout sans encombre. Comme les routes sont relativement plates, c’est vraiment agréable de faire du vélo et c’est un super moyen de se déplacer pour parcourir des distances pas trop longues sur une journée. 

Les scooters

Comme partout en Asie du sud-est, vous pourrez louer un scooter pour vous déplacer. Même pas besoin de permis de conduire, en échange de 5 à 10 dollars pour la journée et de votre passeport comme caution, on vous prêtera un scooter et un casque. Vous pourrez sillonner les routes du Mondolkiri ou du sud du pays en toute tranquillité. Restez bien vigilant.e.s tout de même, un accident est très vite arrivé.

Les bus et minibus

Pour les plus longues distances entre deux étapes, vous prendrez probablement le bus ou le mini-bus. Les prix varient en fonction des compagnies et des distances, mais ça dépasse rarement les 20 dollars. Nous avons pris des minibus pour faire les trajets : Kampong Cham – Kratie et Kratie – Sen Monorom. Bien malgré nous, nous nous sommes retrouvées dans un minibus de nuit entre Sen Monorom et Phnom Penh. Je ne recommande pas l’expérience, mais nous n’avons pas eu le choix le bus a été annulé. Nous avons aussi fait un laborieux trajet Kampot – Sihanoukville en minibus. 

Concernant les trajets en bus, ils sont beaucoup plus confortables que les trajets en minibus, mais réservés au plus longues distances. Ils réservent eux aussi leur lots de surprises et d’imprévus. Notre bus Siem Reap – Kampong Cham est tombé en panne au bout de 30 minutes de trajet et nous avons vu le conducteur asperger le moteur fumant d’eau, avant d’appeler un autre bus. Pour notre trajet Phnom Penh – Kampot, on nous a offert de l’eau et un goûter et le bus était d’un confort incroyable. Et pour faire Sihanoukville – Battambang, nous étions deux dans une couchette minuscule pendant près de 18h. Bref, les trajets sont vraiment partie du voyage et de l’aventure, ne l’oubliez pas même quand ça devient difficile.

transports cambodge 1

Les 4×4

Nous en avons pris deux. Le premier pour rejoindre l’Elephant Valley Project depuis Sen Monorom. On se croyait dans le début d’une aventure très excitante (et c’était le bas). Le deuxième un peu moins fun. Nous étions 14 dans la voiture, pour rejoindre Battambang. Le bus nous avait laissé à 1h de route de la ville, puisqu’il continuait sa route vers la Thaïlande. Nous avons attendu, fébriles, un bus pour fini le trajet, aux côtés de 11 cambodgien.ne.s très amusé.e.s de notre incompréhension (et peur aussi). Ils nous ont tassé.e.s dans le 4×4 avant de ficeler nos sac à dos sur le toit. Le chauffeur a roulé à toute vitesse pendant 1h, répondant au téléphone et conduisant parfois à une main. Il s’est une fois arrêté et a pris une passagère pour quelques kilomètres. Elle s’est assise, à côté de lui sur le siège conducteur. Bref, j’ai cru mourir, mais j’en suis sortie vivante. Mais je ne recommanderai ni ne recommencerai l’expérience.

Les tuktuk

Probablement un des moyens de transports les plus populaires au Cambodge. On peut en louer à la journée aux temples d’Angkor pour 20 à 25 dollars (attention à bien négocier). Ou même en trouver sur des appli comme Graab ou Pass App à Phnom Penh et dans le sud du Cambodge. Vous n’y couperez probablement pas !

Le bateau

Pour rejoindre les îles du sud, vous prendrez forcément le bateau depuis Sihanoukville. Faites attention à choisir une bonne compagnie, mais évitez de vous monter la tête avec les avis sur Tripadvisor ou Google. C’est pas glorieux et ça fait peur, alors que finalement tout se passe bien (parole d’une fille qui a pris le ferry en pleine tempête et est rentrée vivante). 

En fonction des saisons, vous pourrez aussi prendre le bateau être Phnom Penh et Battambang ou Siem Reap. Encore une fois, il faut être vigilant à la compagnie empruntée mais l’expérience est, a priori, très sympa.

transports cambodge 2

Mon avis sur le Cambodge :

Le Cambodge est vraiment un pays merveilleux. Il est idéal pour voyager en backpack quand on est une femme, même seule. Les gens sont adorables et on se sent toujours en sécurité. Les paysages sont très diversifiés même si moins impressionnants qu’au Vietnam ou en Thaïlande. C’est un pays qui a de belles expériences à offrir. Mais c’est un pays très pauvre, et ça se ressent. J’étais contente d’avoir commencé par le Vietnam et d’avoir déjà eu une première expérience en Asie du Sud-Est avant de débarquer au Cambodge. Ce n’est peut-être pas le meilleur pays pour un premier voyage en Asie du Sud-Est.

Ce que j’ai moins aimé

Parce qu’il y a toujours des petites choses qu’on aime moins en voyage, voilà ma liste :

  • La tempête qui nous a empêché de profiter correctement du sud du Cambodge
  • L‘état des routes, qui rendaient les déplacements parfois chaotiques
  • Il y a beaucoup de déchets, sur le bord des routes, sur les plages, en pleine nature. Les locaux n’entendent pas forcément parler de pollution et de réchauffement climatique comme nous. Et il est évident qu’ils ne vivent pas une vie où il est facile de se mettre au tri des déchets. Alors il est de notre devoir, en tant que touriste, de faire notre part en voyage. A commencer par ne pas jeter ses déchets par terre sous-prétexte qu’il y en a déjà. Mais aussi en ramasser quand on en voit en pleine nature, mais également essayer de voyager en étant le plus conscient possible de l’environnement. Et en ayant un comportement et des bonnes habitudes responsables.
  • Être hélées de façon intempestive par les tuktuk à Siem Reap. Mais en prenant ça avec le sourire et comme un jeu, on en rigole bien.
  • Avoir toujours besoin de tout négocier, c’est le jeu mais parfois on a juste envie d’accepter n’importe quel prix. D’autant plus quand on fait rapidement la conversion en Euros et qu’on se rend compte qu’on négocie pour parfois moins de 50 centimes.
Ce que j’ai adoré

Pour finir sur une note positive, voilà la liste de tout ce qui m’a plu au Cambodge :

  • L’expérience de volontariat animalier avec des éléphants dans le Mondolkiri
  • Le cours de cuisine à Battambang
  • Réaliser un rêve éveillé en déambulant sur le vaste site des Temples d’Angkor
  • La gentillesse des Cambodgien.ne.s, toujours souriant.e.s et toujours prêt.e.s à aider. Nous nous sommes toujours senties en sécurité partout.
  • La vie au fil d’un voyage en backpack
  • Les paysages qui défilent à travers la vitre des bus
  • Le coucher de soleil sur le Tonlé Sap
  • Ramasser des tonnes de coquillage sur les plages de îles de Koh Rong
  • Faire du vélo sur l’île de Koh Trong à Kratie
  • Manger des “pancake” choco-banane au marché de nuit à Siem Reap

 

Vous avez aimé cet article sur les conseils pour un voyage au Cambodge ? Partagez le sur Pinterest et vos réseaux sociaux favoris !

pinterest conseils cambodge 1 pinterest conseils cambodge pinterest conseils cambodge

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article précédent

podcasts voyage

6 podcasts voyage pour s'évader restant chez soi

8 avril 2020